la Région Languedoc Roussillon

Accueil du site de l'Observation des Risques Naturels en Languedoc-Roussillon

Risques littoraux > Les risques littoraux en Languedoc-Roussillon

Les risques littoraux en Languedoc-Roussillon

Quels sont les risques liés à l'érosion du littoral et à la submersion marine en Languedoc-Roussillon ?

L'érosion du littoral et la submersion marine affectent l'ensemble des côtes à l'échelle mondiale, à des degrés plus ou moins forts. La région Languedoc-Roussillon est particulièrement exposée, à l'érosion des côtes notamment.

En savoir plus en consultant l'état des lieux de l'évolution du trait de côte en Languedoc-Roussillon (indicateur national de l'érosion côtière).
> Télécharger le document [pdf]

Quelques chiffres

  • 220 km de côtes essentiellement sableuses

  • 30 communes littorales et 25 communes riveraines d'étangs salés

  • Près d'un habitant sur deux vit sur la frange côtière

  • Un poids économique majeur : tourisme, pêche, plaisance, etc.

  • 22% du linéaire côtier est soumis à l'érosion

  • Une élévation relative du niveau marin pouvant aller jusqu'à 1 m en 2100

Deux départements sont particulièrement affectés par l'érosion : l'Hérault et le Gard.

L'aléa submersion marine se produit lorsqu'il y a combinaison entre un fort vent d'est-sud-est et la présence d'une dépression dans le Golfe du Lion. En effet, lors des tempêtes, l'intensité de la houle, du vent, des courants peuvent entraîner un basculement du plan d'eau de la Méditerranée et des ruptures de cordons dunaires ou d'ouvrages. On peut alors observer des évènements de submersion lors desquels l'eau atteint une altitude moyenne de l'ordre de 2 m NGF (IGN 69) et de 3m NGF sur le front de mer.

Sur la zone de front de mer, le phénomène peut être qualifié de rapide par analogie avec les crues torrentielles.

A l'arrière, la montée de la mer, sans effet dynamique, ressort davantage d'un phénomène comparable à une typologie de crue lente.

Sur les secteurs concernés par les aléas érosion du littoral et submersion marine, les risques sont importants du fait d'une importante urbanisation et de la concentration d'activités (tourisme, plaisance, pêche et conchyliculture) sur la zone littorale du Languedoc-Roussillon.

Quelques événements marquants

Sur la région Languedoc-Roussillon, les principales tempêtes ayant été observées sont les suivantes :

 

  • du 6 au 8 novembre 1982

  • du 16 au 18 décembre 1997

  • les 12 et 13 novembre 1999

  • les 3 et 4 décembre 2003
  • du 27 au 30 novembre 2014


Argelès
Tempête de décembre 2003
(Source: DREAL)


En savoir plus sur le suivi des tempêtes :
> Consulter le site Internet

Les plus fortes surcotes observées lors de ces épisodes (d'une période de retour inférieures à la tempête centennale) sont de l'ordre de 1,50 m à 1,70m (altitude en IGN 69 atteinte par le niveau moyen du plan d'eau, en dehors de l'effet des vagues). Il n'existe pas aujourd'hui de chronique de niveaux marins suffisante pour déterminer par le calcul la cote centennale (référence normale d'un PPR, cf plus loin).

 


Franchissement d'un ouvrage de protection portuaire lors du déferlement des vagues (Source : DREAL)


Le Racou - Dégâts après la tempête
du 17 Décembre 1997
(Source : DREAL)

 

Quelles tendances d'évolution ?

Jusque dans les années 60 à 80, période à laquelle le littoral Languedoc-Roussillon a été fortement aménagé, le caractère naturel du littoral favorisait un bon fonctionnement sédimentologique du système.

Depuis, l'anthropisation des fleuves et du littoral (endiguements, jetées portuaires, extractions, barrages réduisant considérablement les apports sédimentaires des fleuves),  l'urbanisation des cordons dunaires et la sur-fréquentation de certains secteurs ont rompu ce fragile équilibre.

Bien que très inégalement réparti, le recul du trait de côte est aujourd'hui quasi-général. De plus, la diminution du stock de sable qui peut se déplacer augmente la vitesse d'érosion sur certains secteurs.

Le changement climatique est susceptible de modifier le régime des précipitations, le niveau moyen de la mer, le régime des tempêtes, le régime des vagues et le régime des surcotes aggravant ainsi l'aléa érosion et submersion marine.

Pour en savoir plus sur le changement climatique et ses conséquences, consulter les sites et documents suivants:

> le site du GIEC avec le bilan 2014 des changements climatiques

> le site de l'Organisation gouvernementale Coastalwight.gov.uk sur le changement climatique en zone côtière

> le SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie)

Dans ce contexte, l'accroissement des aléas érosion et submersion marine, combiné au développement de l'urbanisation sur ces zones mobiles, est susceptible de fortement aggraver les risques liés à ces phénomènes.

Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Zoom sur

Actes de la 8e conférence régionale sur la prévention des inondations

Programme et supports des interventions

Accès aux archives

Atelier citoyen

Parce que le risque inondation est très présent en Languedoc-Roussillon, la Région a souhaité recueillir l'avis de citoyens sur ce sujet.

Vous pouvez consulter le "Cahier de l'atelier citoyen", synthèse de l'avis rendu par 15 citoyens, en cliquant sur l'image ci-dessus.

Plan du site | Contact | Aide | Mentions légales

Hôtel de Région - 201 avenue de la Pompignane, F - 34064 Montpellier cédex 02 - Tél.: +33 (0) 4 67 22 80 00